Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vas-Y Cherche !

Les Archives

26 avril 2006 3 26 /04 /avril /2006 00:37
Index du dossier :

Partie 1  - La Genèse de Mario
Partie 2  - Mario sur Nintendo Entertainment System
Partie 3  - Mario sur Super NES
Partie 4  - Mario sur Nintendo 64
Partie 5  - Mario sur Game Cube
Partie 6  - Mario sur Game Boy
Partie 7  - Mario sur Game Boy Advance
Partie 8  - Mario sur Nintendo DS
Partie 9  - Mario sur Wii (preview)
Partie 10 - Mario RPG
Partie 11 - Mario et le karting, sa grande passion (© Omar Sharif)
Partie 12 - Mario et le sport
Partie 13 - Autres jeux Mario
Partie 14 - Wario, Luigi, Yoshi et Peach
Partie 15 - Saga Donkey Kong
Partie 16 - Apparitions de Mario dans divers jeux
Partie 17 - Références marionesques
Partie 18 - Conclusion, théorie et index



GAME CUBE



Super Mario Sunshine (2002)



Mario prend des vacances bien méritées en compagnie de la princesse Peach... et non, pas de vacances en amoureux car nos tourtereaux sont accompagnés d'une ribambelle de Toads. Arrivé sur l'île Delfino, nos amis sont confrontés à d'étranges événements, l'île est plongée dans l'obscurité et un petit malin s'est amusé à faire des tags un peu partout. Pire, d'après les témoignages, le vandale ressemblerait traits pour traits à notre moustachu expert en tuyauterie ! Mario est donc contraint de nettoyer l'île à l'aide du Turbo JET, une sorte de karscher doté d'intelligence et de la parole (!!!).



Mais la tâche n'est pas de tout repos, car le véritable responsable refait surface pour mettre des bâtons dans les roues de notre héros. Et comme d'hab' c'est la princesse qui en pâtit vu qu'elle se retrouve une fois de plus kidnappée (à croire que Bowser est derrière tout ça...).
Visiblement, le seul moyen d'y voir plus clair (dans les deux sens du terme) est de récupérer tous les soleils (sunshines) afin de chasser l'obscurité régnant sur l'île. Pour cela, il faudra user et abuser du Turbo JET pour nettoyer toutes saletés et par extension détruire les gros méchants tout crado et remplir certaines missions.
Le château de la princesse Peach laisse ici la place à une île ensoleillée (et qui le sera de plus en plus au fur et à mesure que Mario récupérera des sunshines). Le joueur évoluera sur la place du village, point névralgique de l'univers du jeu, à partir de laquelle il pourra atteindre les différents mondes.



Le jeu est beaucoup plus vivant que son prédécesseur et ce, grâce à de nombreuses trouvailles : par exemple, des événements se produiront au fil de l'avancement du joueur (caractérisé par le nombre de sunshines amassés), ces événements aboutiront souvent à l'accessibilité de nouveaux lieux, voir à l'obtention d'un sunshine ou d'un nouveau Turbo JET. Cet objet est d'une importance capital car il sera nécessaire pour la plupart des actions du jeu. Mario n'en sera séparé que lors de certaines phases de plate-forme pure.
Il existe trois types de Turbo JET, leur fonction première étant d'arroser toute saleté apparente, de neutraliser l'ennemi ou d'humidifier le sol afin que Mario puisse glisser à plat ventre (ça peut paraître inutile mais une bonne maîtrise de la glissade fera gagner un temps fou). La fonction secondaire de chaque JET, permettra d'atteindre les recoins inaccessibles : le premier JET a la capacité de faire flotter Mario dans les airs dans la mesure où son réservoir d'eau le permet (réservoir rechargeable dans n'importe quel point d'eau), le second servira de propulseur vertical pour atteindre des plates-formes hautes perchées et le troisième accélérera la course du plombier via un propulseur horizontal.
Il est possible de récupérer 120 sunshines, mais tout comme dans Super Mario 64, le jeu pourra être bouclé sans en avoir obtenu la totalité. La difficulté a été revue à la hausse : certaines phases nécessitent une précision et une synchronisation impeccable, ce qui engendrera une baisse inquiétante du compteur de vie, le temps de maîtriser tous les paramètres de l'environnement.



Alors qu'il faisait un discret caméo dans Super Mario 64 (pour peu que vous ayez pris la peine d'obtenir la totalité des étoiles), Yoshi tiens ici un rôle plus conséquent. Il jonglera avec les capacités propres aux couleurs qu'il peut prendre en ingurgitant des fruits pour tirer Mario d'affaire. Toutefois son utilisation est limitée : il disparaîtra au moindre contact aquatique et en cas de famine (il est donc conseillé de le nourrir régulièrement).

Graphiquement, le jeu a peu de défaut, le village Delfino et les différents mondes sont très beaux, ,la texture de l'eau est superbe (on s'y baignerait !), le tout est très animé et coloré, contrairement à Super Mario 64 (qui marquait les débuts de la 3D dans chez Nintendo) qui était assez figé.



On reprochera un léger manque de diversité dans les mondes qui se résument à des prairies, des plages et du sable. Mais bon, c'est le background qui veut ça car il faut reconnaître aussi qu'un monde enneigé sur l'île Delfino aurait fait un peu désordre... quoique avec un peu d'imagination on peut tout envisager, là l'ensemble à le mérite de rester cohérent.


A présent, allons faire un tour du côté des consoles portables...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Thanos 15/05/2006 10:27

j'ai vraiment adoré ce Mario aussi ! :D je ne l'ai par contre pas fait a fond, j'ai eu la flemme de choper toute les pieces qu'il faut échanger pour avoir des sunshines.
Je suis vraiment fan des passage de plateforme pur qui sont bien chaud parfois, avec une musique excellente :D
C'est juste dommage qu'il n'y ai pas eu d'autre Mario sur la Gamecube

Le morse des mers 15/05/2006 22:34

Oui j'attendais le Super Mario 128 annoncé depuis un bon bout de temps mais visiblement il s'agit là de Super Mario Galaxy qui sortira sur Wii...

flure 14/05/2006 17:37

Ah, je viens de le ressortir, justement grâce à ta chronique, et c'est vrai qu'il est vraiment bien. Certains niveaux (les "secrets") sont vraiment très difficiles, mais c'est prenant d'avoir tous les sunshine puis les 100 pièces pour chaque niveau. Et j'aime son côté très coloré et l'ambiance estivale qui se dégage de ce jeu. Bref, pour moi c'est une réussite totale !

Le morse des mers 14/05/2006 22:16

Ca me fait plaisir d'en entendre une bonne critique :)C'est un jeu que je défend corps et âme, j'ai l'impression que beaucoup le dénigre :/

Derniers Articles