Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vas-Y Cherche !

Les Archives

27 mars 2006 1 27 /03 /mars /2006 21:29
Parlons un peu de la petite lucarne et plus particulièrement de Questions pour un Champion, sans doute le jeu télévisuel que j’affectionne le plus malgré sa réputation de divertissement pour retraités à l’instar Des Chiffres et Des Lettres (que j’aime bien également… enfin surtout les chiffres, je suis mauvais en anagrammes).


Questions pour un Champion voit le jour le lundi 7 novembre 1988. C’est un jeu de questions-réponses aux règles assez simple, transcendé par la personnalité de son présentateur vedette, Julien Lepers, très expressif et enthousiaste, tellement à fond dans son rôle que ça en devient inquiétant.
Pour l’anecdote, l’un des quatre premiers candidats était Catherine Coquin une jeune femme de 27 ans… information complètement inutile je vous l’accorde mais vu qu’elle est en ma possession, je vous en fait profiter.

Le jeu se déroule en trois manches à l’issu desquelles un candidat est éliminé. La première d’entre elles, intitulée Neuf Points Gagnants, consiste à totaliser neuf points, chaque question valant un, deux ou trois points. Afin de pouvoir répondre, il faut bien entendu être le plus rapide des quatre candidats à appuyer sur le "buzzer". La rapidité est donc de mise car il est possible de prendre la main avant la fin de l’énoncé de la question.
Dans la deuxième manche, Quatre à la Suite, chaque candidat est confronté à un questionnaire individuel  (le premier candidat qualifié à l’issu de la manche précédente à l’honneur d’avoir le choix parmi les quatre questionnaires proposés, il n’en restera que deux pour le troisième et dernier candidat). Il s’agit de donner les bonnes réponses successivement pour marquer un maximum de points, chaque mauvaise réponse fait repartir le candidat à zéro, mais le plus grand nombre de bonnes réponses successives données précédemment est acquis, le questionnaire prend fin au bout de quarante secondes ou à l’issu de quatre réponses successivement correctes. Le candidat éliminé est donc celui qui aura donné le moins de bonnes réponses à la suite.
Enfin, l’ultime épreuve, le Face à Face, confronte les deux candidats rescapés à des questions posées sous la forme d’un long énoncé. Pendant cet énoncé, une jauge numérotée de 1 à 4 se décrémente. Chaque portion de la jauge est attribué à un candidat (si le candidat décide de prendre la main il obtient la portion 4 et 2, s’il laisse la main il a droit au 3 et au 1), ce dernier doit répondre en pressant le buzzer si l’état de la jauge est dans une de ses portions. Si sa réponse est bonne, il marque les points indiqués sur la portion, dans le cas contraire il cède sa portion à l’adversaire.
La manche se joue en 12 points depuis peu (auparavant il fallait marquer 9 points). L’heureux gagnant empoche une certaine somme (pas très mirobolante à la première participation) et décide s’il remet en jeu son gain pour participer à l’émission suivante (cinq participations sont possibles, avec un jackpot à remporter à l’issu de la dernière) ou s’il repart avec la somme, laissant son adversaire l’honneur de retenter sa chance.
Comme tout jeu vedette, il a subit des déclinaisons (la plupart d’entre elles sont diffusés en prime time) : spécial grandes écoles, spécial associations, spécial pays francophones, etc.

Les détracteurs de ce jeu reprochent la difficulté des questions pour des gains dérisoires (les candidats éliminés en cours de route remportent généralement des encyclopédies ou des ouvrages Larousse afin de parfaire leur culture générale).

Personnellement, je ne pense pas que les questions soit bien plus difficiles que celles d’un Qui veut gagner des Millions pas exemple. Il est vrai que les énoncés sont très périphrasés et incitent souvent à chercher compliqué là où la réponse est très simple, mais il suffit d’être concentré pour s’en sortir (être assidu à l’émission pour avoir une bonne appréhension sur la forme des questions est également utile). De plus, en cas de lacune, on peut toujours compter sur un faux pas des autres candidats pour pouvoir aller plus loin dans le jeu. Chez Foucault, les lacunes sont éliminatoires (mais il y a toujours un facteur chance, QCM oblige et les jokers peuvent être précieux pour palier à une lacune).
En ce qui concerne les gains, en toute honnêteté, si vous gagnez des milliers d’euros au jeu de Jean-Pierre Foucault, iriez vous les dépenser en dictionnaire et autres encyclopédie ? Non bien entendu ! Heureusement Julien Lepers est là pour remédier à cela !

La chance est également de mise pour participer à Qui veut Gagner des Millions : il faut tout d’abord appeler un numéro surtaxé, puis être sélectionné pour être dans le public. Avec un peu de chance, on est tiré au sort pour figurer parmi les neuf candidats de l’émission et là, il faut être le plus rapide pour avoir une chance de participer.
Pour Questions pour un champion, un simple courrier suffit, avec vos coordonnées, à l'adresse suivante :

Questions pour un champion
Cedex 2208
99220 Paris Concours

Puis, lorsque des sélections seront organisés dans votre région, vous serez contacté . Ensuite vous devez passer une série d’épreuve (questionnaires, oral de présentation et de motivation, …), les meilleurs candidats sont sélectionnés pour rencontrer Julien Lepers et accessoirement participer à l’émission.

Je me suis inscrit pour les sélections il y a quelques temps, je vous tiendrais au courant ;)

La prochaine fois, je tenterai de réhabiliter Derrick auprès des jeunes téléspectateurs… non je plaisante, faut pas déconner non plus…

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Cédric 01/04/2006 13:59

J'ai toujours adoré cette émission. D'ailleurs je la mettais au collège dans les petites fiches d'information que donnaient à remplir les profs en début d'année, et qui avaintt pour but :
1) Pour le prof de gagner un peu de temps.
2) Pour nous de faire croire au corps professoral que nous étions des gens biens.

Je me rappelle que je mettais toujours que je regardais toutes les émissions de type "Envoyé spécial" histoire de dire que je m'intéressais à ce qu'il se passait dans le monde, alors que mon seul réel soucis était de savoir si j'avais pris assez de monnaie pour me payer mon pain au chocolat vendu par les gens du foyer pendant la récré.

Passionnant non ?

("C'est la mer noire...")
("Et je ne peux pas... à ce niveau de la compétition... continuer...................... sans vous demander de vous serrer la main !")

Le morse des mers 01/04/2006 14:32

Excellent !"Je dis oui !"

flure 29/03/2006 07:55

J'aime bien ce jeu où c'est Batman qui te fait gagner des livres :)

Le morse des mers 29/03/2006 12:38

Batman ou Bernard Lavillier, on retrouve un peu des deux ;)

Derniers Articles