Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Vas-Y Cherche !

Les Archives

23 décembre 2006 6 23 /12 /décembre /2006 14:12
Olivier Chiabodo !

Ancien médecin, l'animateur arrive sur TF1 au commande de l'émission censée faire de l'ombre à Fort Boyard : Le Trésor de Pago Pago.

Fort de l'insuccès, l'émission n'est logiquement pas reconduite pour une saison supplémentaire et Chiabodo est recruté par Dechavanne en tant que Jérôme Bonaldi sportif (c'est à dire démonstrateur d'objets à connotation sportive) pour Tout le Toutim, une version hebdomadaire du légendaire Coucou c'est nous. Au bout d'un mois, l'émission est arrêtée faute d'audience.


Olivier Chiabodo change totalement de registre puisqu'on lui propose de reprendre les rênes de La Roue de la fortune, Christian Morin s'en étant allé vers d'autres aventures clarinettesques (l'intérim fut toutefois assuré par Alexandre Debanne).




L'arrivée d'Olivier coïncide avec une énorme évolution dans ce jeu télévisé : le remplacement d'Annie Pujol par Frédérique Le Calvez.

En effet, Alexandre Debanne avait décidé d'offrir un micro à Annie, totalement muette sous l'ère Morin. La préposée à l'affichage des lettres pouvait désormais pimenter la partie avec ses commentaires, pas forcément pertinents puisque la jeu va accuser une chute d'audience sans précédent chez la ménagère de moins de 50 ans et les retraités. Donc au grands maux les grands remèdes, on vire la Pujol et on se refait une santé avec une ex-miss Juste Prix.

Dans la foulée, TF1 offre une nouvelle corde à l'ard d'Olivier Chiabodo avec la reprise du jeu estival mythique de Guy Lux, Intervilles, dans lequel Olivier se voit donc promu arbitre en 1995, l'animation étant assurée par Jean-Pierre Foucault, Fabrice (remplacé en 1997 par Thierry Roland) et Nathalie Simon.

Juillet 1997, le Canard Enchaîné jette un gros pavé dans la mare en accusant le beau Chiabodo d'avoir fait gagner la commune du Puy du Fou ! Pour appuyer ces accusations, le journal publie des photos de l'ultime épreuve (les questions de culture générale censées départager les deux équipes, montrant Chiabodo, la main sur la jambe, faire des signes avec ses doigts pour indiquer le numéro de la réponse).
L'effet boule de neige ne se fait pas attendre car, très vite, les médias découvrent les mêmes doigts récalcitrants lors de la finale de l'été 1996 gagnée par... le Puy du Fou... tiens donc...





Bien entendu, l'animateur a beau proclamer son innocence et donner des explications aussi farfelues qu'improbables sur la signification des signes de doigts, il sera remercié sans politesse, comme ce fut le cas par le passé pour Patrick Sébastien (qui avait trop osé dans Osons) et Patrick Sabatier (qui avait mis en avant un médium qui s'avérait être un escroc de première classe) et comme ce sera le cas plus tard pour Bernard Montiel, qui s'est suicidé en direct dans une émission de radio en crachant sur l'émission culturel qu'il animait (Vidéo Gag) et sur les dirigeants de TF1.

Cet article n'a pas pour but de soutenir Olivier Chiabodo dans l'affaire Intervilles, au contraire je suis certain de sa culpabilité...

Par contre, dans cette histoire, il est évident que l'animateur déchu n'était que le bouc émissaire, une sorte de Lee Harvey Oswald du PAF.

Je ne chercherai pas non plus le responsable, celui qui tirait les ficelles, celui qui a tout fait pour mettre en avant le Puy du Fou et son parc médiéval, de là à corrompre mettre la pression à un honnête animateur (Monsieur De Villier, si vous me lisez...).


Ce que je réclame ici, c'est le retour d'Olivier Chiabodo sur TF1 (car c'est la chaîne qui sied le mieux à son image) pour un grand rendez-vous, quitte à virer Arthur, Dechavanne ou l'horripilante Flavie Flament... ou alors prof de sport à la Star Academy !

Pourquoi Chiabodo plutôt qu'un autre ? Pour les raisons suivantes tout simplement :

- Il a un nom rigolo, qu'il n'a même pas voulu remplacer par un nom d'emprunt et ça ça mérite le respect !
- Il sait au moins compter jusqu'à trois... bon sur ses doigts peut-être mais ce n'est pas donné à tous les animateurs...
- Le maquillage plateau lui va super bien (mention spéciale pour le rouge à lèvres).
- Il a besoin d'argent, il a claqué le gros pactole déposé à son égard par les élus du Puy du Fou sur un compte en Suisse.
- Il ressemble un peu à Bernard Montiel de loin (et de dos), ce qui pourrait combler les fans de ce dernier qui, lui, est grillé à vie sur TF1.

A vous de réagir !
Repost 0
5 juin 2006 1 05 /06 /juin /2006 22:47


Le Mixeur est enragé
Les légumes sont en danger
Il avale sans regarder
Et tout ça rien que pour cracher
Les carottes sont-elles cuites ?

NON !



Premier Léguman à l'extérieur (ce qui deviendrait très fréquent à partir de la deuxième saison).

Un énorme Mixeur sème la terreur au marché : la tranquilité des légumes et des fruits bien au chaud dans leur cagette est perturbée par cet énorme robot de cuisine.

La bête ressemble à une grosse boîte de conserve chaussée de basket (important pour la suite des événements) et muni d'un bras avec lequel elle dérobe oranges et tomates, qu'elle avale sans ménagement.

Le Mixeur digère très vite les pauvres fruits et les régurgite aussitôt à l'état de bouillie par un petit conduit situé sur son bas-ventre. Je vous ferait grâce de la symbolique plus que flagrante avec notre propre système de digestion et d'évacuation.


Le Mixeur régurgite ses victimes

Mais Léguman, caché derrière un étal, observe la scène depuis le début, dans une posture très inquiétante (mais on commence à avoir l'habitude).

Alors que le Mixeur s'attaque aux pommes, le super-héros sort de sa cachette. Un zoom arrière accompagne l'exposition de ce dernier face à son nouvel ennemi.




Apparition terrifiante de Léguman


Ni une, ni deux, le Mixeur détale comme un lapin (vous comprenez l'utilité des baskets à présent), Léguman se lance aussitôt à sa poursuite.


Le Mixeur devient la proie


On se délecte alors d'une séquence de toute beauté : la scène est filmée au ralentit et en contre-plongée. Le réalisateur capte tout d'abord la panique du Mixeur puis de son poursuivant.

L'appareil a une posture très statique pour courir, on ne voit que son bras se balancer dans les airs de façon hasardeuse, on comprend dès lors l'issu de la course.

Quant à Léguman, ses mouvements de bras et de jambes sont amples, réguliers... et effrayants. On sent que le super-héros est à l'aise dans cette situation dominatrice et qu'il ne va pas tarder à rattrapper le broyeur de légumes.


Léguman à la poursuite du Mixeur

Le Mixeur, à bout de souffle, biffurque de la zone piétonne pour terminer sa course au bord du trottoir recouvert de pelouse. Léguman le projette sauvegament à terre.

Plaquage en bonne et due forme


Pour mettre hors d'état de nuire son ennemi, notre héros n'hésite pas à procéder à une énucléation en amputant le pauvre Mixeur de son petit tuyau d'évacuation. Encore un fois la symbolique est évidente : Léguman met en oeuvre, avec plus de 20 ans d'avance, les idées de Sarkozy en matière de repression contre le viol.


Triomphe de Léguman


Et toujours la posture de la victoire face caméra !

Après la vision de cet épisode, on peut se demander si le Mixeur avait vraiment de mauvaises intentions. En effet, on remarque que le marché est désert et que les cagettes contiennent en fait les invendus. Invendus qui termineront de toutes façons au fond d'une poubelle dans laquelle ils pourrirront dans d'atroces souffrances.

Franchement c'est un grand service qu'a rendu le Mixeur à ces pauvres fruits...


Prochain épisode : Léguman contre l'Avion Fou du Cuisinier.


Voir aussi :

Léguman, sa vie, son oeuvre
Léguman contre l'Aspirateur
Léguman contre la Mouche Casquée

Repost 0
31 mai 2006 3 31 /05 /mai /2006 16:45


Dans le chambre de Bébé
Le p'tit chou est en danger
La terrible Mouche Casquée
A l'audace de l'attaquer
Les carottes sont-elles cuites ?

NON !



L'action se déroule dans une chambre à coucher dans laquelle repose un nourrisson. Vu la déco de la pièce et les meubles, il doit s'agir de la chambre des parents.

L'enfant dort paisiblement dans un couffin posé à côté du lit... sur un guéridon !!! Déjà à la base, il n'y a pas plus instable qu'un guéridon mais en plus on peut constater que le couffin est assez mal positionné. Parents, ne faites jamais ça chez vous, il s'agit ici d'un désir du réalisateur afin de facilité le cadrage de la scène, de plus un couffin est beaucoup plus stable à même le sol.

Rassurez-vous, il ne s'agit pas d'un véritable nouveau-né mais d'une poupée en porcelaine (l'équipe technique des aventures de Léguman est farfelue mais pas inconsciente).

La sieste du pauvre bambin est vite perturbée par l'arrivée d'une grosse mouche coiffée d'un casque (une fillette dans un costume en fait) battant des ailes autour du couffin en poussant des "bzzzzzz" incessants.


Un couffin sur un guéridon... n'importe quoi !



On remarquera que l'insecte tourne dans le sens des aiguilles d'une montre, symbolisant une perturbation de la phase de sommeil du nourrisson(réglée en fonction de l'heure avec une précision d'horloger).

Bébé est en larme, la Mouche Casquée jubile et continue de plus belle, personne n'est en mesue de l'arrêter...


Une réplique de nourrisson plus vraie que nature


Heureusement, Léguman passait par là ! Son apparition est aussi spéctaculaire que dans Léguman contre l'Aspirateur :

Plan sur la fenêtre ouverte, Léguman surgit par dessous et se dresse lentement pour remplir le cadre de la fenêtre de sa présence, tel un légume transgénique qui pousserait à une vitesse phénoménale. Comme dans l'épisode précédent, ce seul plan nous indique l'issu du combat, le sentiment de puissance étant une fois de plus marqué par un mouvement verticalement croissant et dominateur.


entrée en scène spéctaculaire de Léguman


Bien entendu, notre héros ne se contente pas d'observer les événements et se précipite dans la pièce avec dextérité pour se cacher derrière le montant du lit, attendant le prochain passage de la mouche pour intercepter cette dernière.

Notons qu'il s'agit du deuxième épisode de suite dans lequelle Léguman passe par une fenêtre pour surprendre son ennemi. A croire que les super vilains n'ont aucune notion du danger représenté par une fenêtre ouverte...

Léguman s'est trouvé une bonne planque

Léguman se jette donc sur la grosse mouche alors que cette dernière entamait un nouveau tour de couffin. Le spectateur assiste alors à une scène d'une rare violence (enfin pour un épisode de Léguman quoi) dans laquelle le héros végétal prend immédiatement le dessus en neutralisant les ailes de l'insecte.

Ce dernier est plaqué sur le lit et se débat comme un diable pour se libérer de l'emprise du super-héros. Mais rien à faire, Léguman est beaucoup trop fort pour la frêle Mouche Casquée.

Léguman et ses méthodes peu orthodoxes...


La séquence fait référence aux classiques scènes de strangulation cinématographiques, réccurentes dans les thrillers, les polars ou autres films noirs. La différence est qu'ici les mains ne servent pas à serrer un cou mais une paire d'ailes. Toujours est-il que le résultat est le même puisque la Mouche ne tarde pas à capituler après un dernier sursaut.

Léguman peut être fier de lui ! Il vient de se débarrasser d'un insecte peu coriace certes, mais représentant une gène pour le sommeil de Bébé !

La Mouche Casquée gît les bras en croix, ultime référence au Christ qui trône habituellement au dessus des lits des chambres à coucher parentales de l'époque.


Victoire de Léguman par KO


Tout est bien qui finit bien, mais a-t-on pensé au pauvre gamin qui sera probablement traumatisé à vie par la scène à laquelle il vient d'assister ? L'image de l'horrible monstre hantera à jamais ses nuits, au point d'affecter son équilibre mental.

Quand je parle d'horrible monstre, je ne fais pas référence à la Mouche Casquée mais bel et bien à Léguman. Cela peut paraître paradoxale mais honnêtement, de vous à moi, qui est le plus terrifiant entre les deux personnages ?

N'empêche que je ne sais où sont les parents mais le boucan dans la chambre où repose leur enfant n'a pas vraiment l'air de les perturber. Ca mérite un coup de fil anonyme à l'assistante sociale...


Prochain épisode : Léguman contre le Mixeur.


Voir aussi :

Léguman, sa vie, son oeuvre
Léguman contre l'Aspirateur

Repost 0
16 avril 2006 7 16 /04 /avril /2006 16:45


Dans la chambre bien rangée
Les objets sont en danger
L'Aspirateur affamé
Les avale en une bouchée
Les carottes sont-elles cuites ?

NON !



Léguman fait son apparition avec l'épisode Léguman contre l'Aspirateur, peut-être pas le meilleur épisode mais en tout cas celui dont la plupart des gens ayant suivit les aventures de ce personnage se souviennent.

Tout commence donc dans Téléchat, plus précisément l'émission consacrée à la Saint Thermomètre (première saison). Il fait une chaleur à la limite du supportable dans le studio, Groucha quitte le studio pour faire un reportage dans le frigo avec son inséparable Mic-Mac. La question que les deux compères tente d'élucider est la suivante : que se passe-t-il lorsque l'on ferme le frigo ? La lumière s'éteint-elle vraiment ?
La découverte est effarante : non seulement la lumière s'éteint bien mais dès que la fermeture de la porte, les légumes et autres denrées attendent avec fébrilité la diffusion de leur feuilleton débile préféré : Léguman.

Bonne fête à tous les thérmomètres

Voici donc comment fut introduit le tout premier épisode de notre héros. Analysons de plus près cet épisode à présent.

L'Aspirateur, premier adversaire de Léguman

On nous présente tout d'abord un aspirateur devenu incontrolable avalant les objets sans ménagement. Le monstre est une sorte de gros cylindre vert à taille humaine duquel dépasse un tuyau et la tête de l'engin diabolique.

Gros plan sur le visage de l'horrible monstre glouton


Alors que tout semble perdu et qu'il ne restait plus aucun espoir, voici que surgit le Capitaine Flam... euh non Léguman !
La première apparition du super héros est l'un des meilleurs plans de la série (avec celui de la course poursuite au ralenti dans Léguman contre le Mixeur) : une fenêtre filmée en contre plongée de laquelle Léguman (posté à l'extérieur) pousse les batants et, d'un saut spéctaculaire au ralenti, sort du cadre par la haut pour pénétrer dans la pièce.

Première apparition de Léguman

La symbolique est d'entrée assez forte : le téléspectateur est immédiatement informé de la puissance du personnage, la contre plongée aidant à le mettre en valeur et la sortie du champ par le haut de l'écran appuie bien ce sentiment de supériorité.

On sait d'hors et déjà que le combat sera inégal. D'ailleurs dans les épisodes suivant, la difficulté à vaincre l'ennemi sera toujours annoncée par le plan d'apparition de Léguman.

Et effectivement, notre homme (enfin notre légume) prend immédiatement le dessus sur l'Aspirateur, ce dernier ne pouvant rien faire d'autre que de se débattre inutilement avant de cesser toute resistance. Il sera très vite mis hors d'état de nuire par un démembrement en bonne et due forme car Léguman lui arrachera le tuyau du corps. Mais si l'Aspirateur ne peut plus rien, il reste toutefois à rester très prudent avec la gueule de l'enfin, et ça Léguman l'a très vite compris car il s'appliquera à poser le membre de son ennemi à terre, les crocs à l'air afin de ne plus reposer sur le sol et aspirer quelques objets supplémentaire.




Le super héros impose sa supériorité en écrasant de son pied le tuyau de l'appareil et en levant les bras au ciel en guise de victoire (plan récurrent de chaque épisode).

Notons également la nature des objets aspirés : il ne s'agit que de métal (taille crayon, trombone, douille d'ampoule, ... même dans le contenu du cendrier). Métal qui symbolise ici le côté industriel et froid de l'Aspirateur, opposé à un personnage constitué de légumes (voir la composition du costume de Léguman sur mon article présentant la série) et donc 100% naturel et vivant.

Première victoire de Léguman


Prochain épisode : Léguman contre la Mouche Casquée !


Sinon, je signale à ceux ayant choisit mon blog pour participer au cadavre exquis que leur tour est arrivé.

Autrement dit j'attends vos propositions pour continuer l'amorce en provenance du blog de Seb. L'article a été édité.

Repost 0
8 avril 2006 6 08 /04 /avril /2006 23:36
Non, il ne s'agit pas là d'une fable de La Fontaine, comme pourrait le laisser penser le titre de cet article, mais d'une petite série d'animation assez vieille : Les Engrenages.
D'une durée d'environ deux minutes, chaque épisode était diffusé dans le cadre de l'émission pour enfant Le Village dans les Nuages, qui succéda à L'Île aux Enfants en septembre 1982.

Il y a plusieurs raisons qui font que je consacre un article sur cette série enfantine :

- 1ère raison -> J'étais tellement fasciné par la trame (identique d'un épisode à l'autre), que le souvenir m'est resté jusqu'à aujourd'hui (j'avais 5/6 ans à l'époque) alors que j'ai oublié la totalité des autres programmes visibles dans Le Village dans les Nuages. Je me souviens même de la chanson qu'entonnaient en choeur tous les engrenages au début de chaque épisode. Pourtant, il ne me semble pas que la durée de vie de ce module fut très longue...

- 2nde raison -> Après avoir sondé mon entourage, il apparaît que je sois le seul à avoir des réminescences de cette oeuvre, hormis une ou deux personne de ma génération qui m'ont avoué avoir de très vagues souvenirs, beaucoup moins concrets que les miens cependant. J'aimerais donc via ce site, avoir l'avis d'une plus large audience afin de comprendre la raison de ma fascination et me remettre en mémoire quelques détails supplémentaires.

- 3ème raison -> Et pis d'abord c'est mon site alors je cause de c'que j'veux ! Flûte alors (juron suprême) !



Donc voici la fameuse trame :

Le Professeur Arkatamouss est un personnage un peu farfelue sur les bords à défaut d'être un inventeur de génie. L'intérieur de sa maison est occupé par ses machines qu'ils fabriquent à l'aide d'engrenages (dôtés de la vue et d'une superbe voix de bariton !!!).
Mais à peine termine-t-il une invention (une par épisode) qu'une souris, vivant dans la maison, vient saboter (malgré elle) le travail du pauvre professeur en venant faire peur aux engrenages (car oui, les engrenages ont peur des souris). Ces derniers prennent la poudre d'escampette et l'invention géniale est détruite.



Passé ce pitch, les 99% de mon cerveau réservés à l'emmagasinage de souvenirs inutiles sont incapables de me retrouver d'autres détails plus caractéristiques : d'ailleurs je ne sais même plus s'il s'agissait d'animation de pâtes à modeler ou de marionettes (je penche plutôt pour la première solution cela dit).



J'en appelle donc à tous les internautes qui pourraient me raffraichir la mémoire et démystifier cette série qui me hante depuis la tendre enfance, en espérant que ces quelques screenshots pourront aider à attiser votre subconscient. Je suis également preneur si l'un d'entre vous possède une vieille VHS contenant un enregistrement de ce programme. Je suis même prêt à vous la racheter à prix d'or (c'est à dire un pack de cinq Kinder Bueno).



La série contenait-elle une morale ou un enseignement quelconque ? Je serais incapable de le dire. Mais du haut des mes 5 ans je réalisais, grâce à ces images, que la mécanique était une science à la fois précise et complexes... et je pense que c'est d'ailleurs pour cela que j'execre le travail manuel aujourd'hui.
C'est tout de même assez décourageant de se dire qu'il suffit d'une pièce (un engrenage par exemple) pour mettre en péril le fonctionnement d'une machine.

Je suis désormais incapable de planter un clou, de visser une vis correctement sans abîmer la tête du tournevis, je dois mettre une demi-journée à monter une étagère malgré les 20min indiqués sur le mode d'emploi, j'ai l'impression de tenter de lire du chinois lorsque j'ouvre le capot de ma voiture, ...

M. Christophe Izard*, je ne vous félicite pas !



(*) Créateur et producteur de L'Île aux Enfants et Le Village dans les Nuages.
Repost 0
2 avril 2006 7 02 /04 /avril /2006 16:09
Il y a des OVNI télévisuels qui marquent à vie. Léguman est de ceux là.
Léguman est le héros d'un "feuilleton débile" diffusé depuis le Frigo Palace, dans l'émission Téléchat (1983 -  1986), la télévision des poils, des plumes et des objets.
Il s'agit d'une parodie des séries live japonaises tels que San Ku Kaï, X-Or ou encore  Spectreman. Chaque épisode, d'une durée moyenne d'une minute, présente un super méchant  mettant en danger la nature, les denrées alimentaires (plus particulièrement les légumes) ou les objets. Heureusement, Léguman  est là pour contrecarrer ses plans et le mettre hors d'état de nuire en quelques secondes.


Groucha et Mic-Mac en direct du Frigo Palace


Plusieurs facteurs font que ce petit module a marqué les esprits.

En premier lieu, le héros,  Léguman, très effrayant pour les jeunes téléspectateurs de Téléchat, bien plus effrayant que  les super vilains qu'il affronte : tête de citrouille menaçante, deux grosses carottes en  guise de bras, un radis imprimé sur le torse, deux cosses à petits pois géantes pour les jambes et une paire de ballerines vertes pour parachever cette touche kitch et ce mauvais gout assumé.


Ils passent des feuilletons débiles dans le Frigo dès qu'on ferme la porte !


Viennent ensuite ces fameux super vilains, tous plus loufoques les uns que les autres (et  cependant pas si éloignés des monstres des séries japonaises suscitées). Citons entre  autres l'Aspirateur, la Mouche Casquée, la Caisse Enregistreuse, le Café Express de 6h12, la  Big Basket, le Pantalon (!!!), la Soupière, ainsi que quelques ennemis plus conceptuels  comme la Faucheuse, l'Obscurité ou encore la Télé Bête. Un bestiaire assez marginal comme  vous pouvez le constater.


Le Mixeur, un méchant très coriace


Le côté amateur de la chose frappe également : les costumes en carton des monstres semblent  être portés par des enfants (tout comme le costume de Léguman), beaucoup d'éléments semblent  être issus de bricolages artisanaux (voir le bébé dans l'épisode Léguman contre la Mouche  Casquée), il n'y a aucune prise de son, les seuls effets sonores (voix off, musique,  bruitages) ont été rajoutés en post-production et le tout est filmé en super 8.


Léguman surgissant du rayon vignoble d'un supermarché


L'origine de cette série reste un mystère. J'ai effectué pas mal de recherches et impossible  de trouver la moindre information sur l'équipe technique. Je suis donc incapable de  déterminé si Léguman a été créé par Roland Topor (le créateur de Téléchat) ou si la série  était importée de l'étranger pour être intégrée à Téléchat, ce que je pense être le cas au  vu du décalage visuel entre l'émission présentée par Groucha et Lola (tournée en vidéo) et  Léguman (super 8 apparemment)... à moins que l'effet soit totalement volontaire.


Un super héros menaçant


A présent et en exclusivité, les paroles de la chanson de Léguman :

Léguman ! Léguman !
T'es l'enfant de la terre
Le soleil est ton père
Tu fais mordre la poussière
A ceux qui veulent la guerre
Léguman ! Léguman !


A noter que le groupe de hip hop TTC a enregistré une chanson en hommage à notre héros.


La pochette du maxi-single Léguman


Dans le cadre de ma rubrique consacrée à la télévision, je chroniquerai régulièrement un épisode de Léguman (en prenant l'ordre chronologique de diffusion dans Téléchat) afin d'analyser chaque plan et apporter une réflexion sur la critique sous-jacente de la société à lire en filigrane sur la minute de bobine composant l'épisode.

Lors d'un prochain article, vous aurez donc droit à Léguman contre l'Aspirateur, le premier épisode !
Repost 0
27 mars 2006 1 27 /03 /mars /2006 21:29
Parlons un peu de la petite lucarne et plus particulièrement de Questions pour un Champion, sans doute le jeu télévisuel que j’affectionne le plus malgré sa réputation de divertissement pour retraités à l’instar Des Chiffres et Des Lettres (que j’aime bien également… enfin surtout les chiffres, je suis mauvais en anagrammes).


Questions pour un Champion voit le jour le lundi 7 novembre 1988. C’est un jeu de questions-réponses aux règles assez simple, transcendé par la personnalité de son présentateur vedette, Julien Lepers, très expressif et enthousiaste, tellement à fond dans son rôle que ça en devient inquiétant.
Pour l’anecdote, l’un des quatre premiers candidats était Catherine Coquin une jeune femme de 27 ans… information complètement inutile je vous l’accorde mais vu qu’elle est en ma possession, je vous en fait profiter.

Le jeu se déroule en trois manches à l’issu desquelles un candidat est éliminé. La première d’entre elles, intitulée Neuf Points Gagnants, consiste à totaliser neuf points, chaque question valant un, deux ou trois points. Afin de pouvoir répondre, il faut bien entendu être le plus rapide des quatre candidats à appuyer sur le "buzzer". La rapidité est donc de mise car il est possible de prendre la main avant la fin de l’énoncé de la question.
Dans la deuxième manche, Quatre à la Suite, chaque candidat est confronté à un questionnaire individuel  (le premier candidat qualifié à l’issu de la manche précédente à l’honneur d’avoir le choix parmi les quatre questionnaires proposés, il n’en restera que deux pour le troisième et dernier candidat). Il s’agit de donner les bonnes réponses successivement pour marquer un maximum de points, chaque mauvaise réponse fait repartir le candidat à zéro, mais le plus grand nombre de bonnes réponses successives données précédemment est acquis, le questionnaire prend fin au bout de quarante secondes ou à l’issu de quatre réponses successivement correctes. Le candidat éliminé est donc celui qui aura donné le moins de bonnes réponses à la suite.
Enfin, l’ultime épreuve, le Face à Face, confronte les deux candidats rescapés à des questions posées sous la forme d’un long énoncé. Pendant cet énoncé, une jauge numérotée de 1 à 4 se décrémente. Chaque portion de la jauge est attribué à un candidat (si le candidat décide de prendre la main il obtient la portion 4 et 2, s’il laisse la main il a droit au 3 et au 1), ce dernier doit répondre en pressant le buzzer si l’état de la jauge est dans une de ses portions. Si sa réponse est bonne, il marque les points indiqués sur la portion, dans le cas contraire il cède sa portion à l’adversaire.
La manche se joue en 12 points depuis peu (auparavant il fallait marquer 9 points). L’heureux gagnant empoche une certaine somme (pas très mirobolante à la première participation) et décide s’il remet en jeu son gain pour participer à l’émission suivante (cinq participations sont possibles, avec un jackpot à remporter à l’issu de la dernière) ou s’il repart avec la somme, laissant son adversaire l’honneur de retenter sa chance.
Comme tout jeu vedette, il a subit des déclinaisons (la plupart d’entre elles sont diffusés en prime time) : spécial grandes écoles, spécial associations, spécial pays francophones, etc.

Les détracteurs de ce jeu reprochent la difficulté des questions pour des gains dérisoires (les candidats éliminés en cours de route remportent généralement des encyclopédies ou des ouvrages Larousse afin de parfaire leur culture générale).

Personnellement, je ne pense pas que les questions soit bien plus difficiles que celles d’un Qui veut gagner des Millions pas exemple. Il est vrai que les énoncés sont très périphrasés et incitent souvent à chercher compliqué là où la réponse est très simple, mais il suffit d’être concentré pour s’en sortir (être assidu à l’émission pour avoir une bonne appréhension sur la forme des questions est également utile). De plus, en cas de lacune, on peut toujours compter sur un faux pas des autres candidats pour pouvoir aller plus loin dans le jeu. Chez Foucault, les lacunes sont éliminatoires (mais il y a toujours un facteur chance, QCM oblige et les jokers peuvent être précieux pour palier à une lacune).
En ce qui concerne les gains, en toute honnêteté, si vous gagnez des milliers d’euros au jeu de Jean-Pierre Foucault, iriez vous les dépenser en dictionnaire et autres encyclopédie ? Non bien entendu ! Heureusement Julien Lepers est là pour remédier à cela !

La chance est également de mise pour participer à Qui veut Gagner des Millions : il faut tout d’abord appeler un numéro surtaxé, puis être sélectionné pour être dans le public. Avec un peu de chance, on est tiré au sort pour figurer parmi les neuf candidats de l’émission et là, il faut être le plus rapide pour avoir une chance de participer.
Pour Questions pour un champion, un simple courrier suffit, avec vos coordonnées, à l'adresse suivante :

Questions pour un champion
Cedex 2208
99220 Paris Concours

Puis, lorsque des sélections seront organisés dans votre région, vous serez contacté . Ensuite vous devez passer une série d’épreuve (questionnaires, oral de présentation et de motivation, …), les meilleurs candidats sont sélectionnés pour rencontrer Julien Lepers et accessoirement participer à l’émission.

Je me suis inscrit pour les sélections il y a quelques temps, je vous tiendrais au courant ;)

La prochaine fois, je tenterai de réhabiliter Derrick auprès des jeunes téléspectateurs… non je plaisante, faut pas déconner non plus…
Repost 0

Derniers Articles