Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vas-Y Cherche !

Les Archives

27 avril 2006 4 27 /04 /avril /2006 00:52
Index du dossier :

Partie 1  - La Genèse de Mario
Partie 2  - Mario sur Nintendo Entertainment System
Partie 3  - Mario sur Super NES
Partie 4  - Mario sur Nintendo 64
Partie 5  - Mario sur Game Cube
Partie 6  - Mario sur Game Boy
Partie 7  - Mario sur Game Boy Advance
Partie 8  - Mario sur Nintendo DS
Partie 9  - Mario sur Wii (preview)
Partie 10 - Mario RPG
Partie 11 - Mario et le karting, sa grande passion (© Omar Sharif)
Partie 12 - Mario et le sport
Partie 13 - Autres jeux Mario
Partie 14 - Wario, Luigi, Yoshi et Peach
Partie 15 - Saga Donkey Kong
Partie 16 - Apparitions de Mario dans divers jeux
Partie 17 - Références marionesques
Partie 18 - Conclusion, théorie et index





GAME BOY / GAME BOY COLOR




Super Mario Land (1989)



Premières aventures du plombier sur console portable, Super Mario Land fut, au même titre que Tetris, un incontournable de la petite console monochrome.

Au royaume de Sarasa, la Princesse Daisy (l'équivalent brune de Toadstool/Peach) est enlevée par tatanga, une espèce de gros extra-terrestre félin. Vu qu'au royaume Champignon, c'est assez pépère en ce moment, Mario décide d'improviser une visite touristique à Sarasa et tant qu'à faire, sauver Daisy... ah il les lui faut toutes à ce plombier !



Le jeu se rapproche de Super Mario Bros dans son gameplay mais intègre des phases de shoot'em up lors de certains stages (Mario est à bord d'un avion ou d'un sous-marin).

Autre petite nouveauté : le fait de pouvoir récupérer les pièces avec les boules de feu lancés par Mario lorsque ce dernier prend une fleur. Ca à l'air de rien comme ça, mais ça change totalement la vie, dommage que cette option n'ait pas été conservée dans les opus suivants (hormis Super Mario World 2 où il est possible d'attrapper les pièces en les visant avec un oeuf Yoshi).



Le décor est truffé de blocs cachés et de plates-formes invisibles, mais aucune Warp Zone pour passer d'un monde à un autre (faut dire qu'il n'y a que quatre mondes à traverser).


La durée de vie est tout de même moins importante que son ainé de la NES. En cas de réussite, le joueur aura toutefois la possibilité de recommencer le jeu avec une difficulté plus élevée (les stages sont identiques mais de nombreux ennemis sont rajoutés). Si le challenge est relevé, l'ultime récompense est le choix du stage sur la page d'accueil !





Super Mario Land 2 : 6 Golden Coins (1992)



Ce nouvel épisode sur Game Boy introduit un tout nouveau personnage : Wario, double maléfique de Mario... enfin pas si maléfique que ça car contrairement à Bowser, Wario n'a aucune ambition de pouvoir. La seule chose qui l'interresse c'est l'argent et rien que l'argent ! Et logiquement, suite à une inflation immobilière, il va également s'interresser au château de Mario que ce dernier a pu acquérir grâce aux ventes des précédents opus Super Mario et des produits dérivés ! Fort de ce succès, on lui a même offert un royaume complet, Mario Land, au coeur duquel est érigé le fameux château.
Du coup, Wario, jaloux du succès de son cousin, va directement s'approrier le bien de ce dernier et semer le chaos un peu partout sur le royaume.



Le jeu est en quelque sorte le petit frère de Super Mario World duquel a été repris le système de carte du monde (lui-même une version améliorée de celui de Super Mario Bros 3).
Mario devra donc parcourir six mondes, à la recherche des six pièces d'or permettant d'ouvrir la porte du château.

Questions nouveautés, les oreilles de lapins succèdent à la queue de raton laveur et à la cape pour permettre à Mario de voler. Les mondes sont quant à eux assez originaux :
- Une zone forestière dans laquelle, l'espace d'un stage se déroulant à l'intérieur d'un arbre, Mario pourra se suspendre aux parois grâce à la sève.
- Mario s'improvisera astronaute dans un monde où il se déplacera en apesanteur
- Dans la Macro Zone, notre plombier sera confronté a des ennemis et des décors démesurément grands (concept qui sera repris dans un niveau de Super Mario 64).
- Frissons garantis dans un monde placé sour le signe d'Halloween.
- Mario se rendra également au coeur de la mécanique d'un robot à son effigie (dont le monde de l'horloge de Super Mario 64 semble s'inspirer).
- Enfin, Mario se fera happer par une tortue de mer pour visiter un inévitable monde sous-marin.



Beaucoup d'ennemis rencontrés dans cet opus ne seront pas repris ultérieurement. En effet, le jeu n'a pas été développé par l'équipe japonaise habituelle, mais par la branche américaine de Nintendo, ce qui explique certaines libertés vis à vis du bestiaire et des décors.

Tout comme dans Super Mario World, des sorties cachées seront à découvrir, chacunes menant à un stage supplémentaire (un par monde). Mais contrairement à son homologue Super NES, ces stages ne seront pas d'une grande utilité au joueur car dans la plupart des cas, ils ne serviront pas de raccourcis.



Comme vous l'avez deviné, l'ultime combat sera fratricide et opposera donc Mario à Wario pour la seule et unique fois car même si Wario deviendra par la suite un personnage inconturnable de l'univers du plombier, il ne seront plus tout à fait opposés (il s'allieront même dans Super Mario 64 DS).



Super Mario Land 3 : Wario Land (1994)



Pour la deuxième fois de sa carrière, Mario n'est pas le héros d'un jeu de plate-forme portant son nom. Si dans Super Mario World 2, le plombier étant omniprésent puisque en permanence sur le dos d'un Yoshi (véritable vedette du jeu), là, dans Super Mario Land 3, il ne fait qu'une brêve apparition.

Comme le sous-titre le suggère, le joueur dirige Wario. Ce dernier, complétement ruiné suite à sa débacle face à Mario dans l'épisode précédent, va tenter de se refaire une fortune pour investir dans une demeure digne de lui (le type d'habitation sera définit une fois le jeu terminé et dépendra de l'argent que le joueur aura amasser tout au long de l'aventure... cela peut varier de la cabane en bois au luxueux château).



Wario va donc devoir parcourir plusieurs monde pour récolter le maximum de pièces disséminées un peu partout ou détenus par les ennemis et combattre le gardien de chaque monde afin de lui dérober son trésor.

La carte est du même accabit que celle de Super Mario Land 2, si ce n'est que le jeu est un chouia plus long et plus riche en niveau secret.

Concernant le gameplay, beaucoup de changement forcément, à l'instar de Super Mario World 2, puisqu'on ne dirige plus le même personnage.

Première constatation, Wario est plus imposant et donc plus lent que Mario. Ce qui entraine un rythme moins frénétique (avec Mario il était possible de terminer un stage à vitesse grand V).
Là le rythme est adapté à ce lourdeau de Wario, qui avance doucement mais sûrement.

Pour venir à bout d'un ennemi, il ne suffit plus de lui rebondir sur le crâne : Wario devra lui rentrer dedans avec son attaque "bélier". Il pourra également neutraliser son adversaire en lui sautant dessus, et s'en servir de projectile (un petit clin d'oeil à Super Mario Bros 2 USA).

Bien entendu les items spéciaux sont au rendez-vous avec notamment un casque vicking permettant de se suspendre au plafond et un casque ailé permettant de se déplacer dans les airs un court instant.

La taille de base de Wario ne lui permettra pas de défoncer les parois, mais dès le premier casque revêtu, l'anti-héros à moustaches verra son gabarit et sa puissance décuplés.



L'égo de Wario étant si imposant que le jeu sera pourvu de trois suites sur consoles portables et d'un opus sur Game Cube, cette fois-ci totalement détachés de la franchise Super Mario.



Super Mario Bros Deluxe (1999)



Comme son nom l'indique, Super Mario Bros Deluxe est une nouvelle version du célèbre Super Mario Bros de la NES.
Le jeu est rigoursement identique, si ce n'est la taille de l'écran qui a été retravaillés pour l'adaption sur console portable.



Il est désormais possible de sauvegarder à chaque stage (pour mémoire, la sauvegarde n'était pas possible sur NES et sur la version Super Mario All-Stars, la restauration d'une partie amenait le joueur au début du dernier monde visité, quelques soit le stage précédemment atteint).



De nouveaux challenges sont également proposés : la récolte des pièces rouges disséminés dans les différents niveaux, la conception d'un album photo, des records à battre, et, ô surprise, la présence de Super Mario Bros 2 (The Lost Levels) a débloquer !




Demain c'est repos, nous reprendrons donc ce dossier samedi avec la suite des aventures du plombier sur console portable.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Thanos 15/05/2006 10:36

je dois avouer que je n'ai jamais joué à un seul Mario Game Boy (enfin, si, mais juste vite fait quoi). En fait, j'ai jamais eu de Game Boy et les seuls jeux que j'ai fais dessus, ce sont les Zelda. Mais j'ai jamais trop apprécier les autres jeux Game Boy, même si c'était des franchises que j'adorais (Mario, Castlevania, ...)

Le morse des mers 15/05/2006 22:32

Personnellement je te conseille les Mario Game-boy (voir même les Wario land) qui sont vraiment excellents !Pour ce qui est des Castlevania, le premier est une vraie merde : lent, laid et injouable par contre le 2eme est un pur chef d'oeuvre, mon Castlevania préféré avec celui sur Super NES et surement la meilleure bande son de la Game Boy.sinon les Megaman sont bien cool, pour peu que tu apprécies ceux de la NES.

flure 14/05/2006 17:39

Eh bien figures-toi qu'on a encore une vieille (antique) gameboy, et l'unique jeu digne d'intérêt que nous ayons pour cette console, c'est Super Mario Land. Et je connais un petit bonhomme qui y joue souvent :)

Le morse des mers 14/05/2006 22:17

Si tu as l'occasion de trouver Super Mario Land 2, ça devrait te plaire (ainsi qu'au petit bonhomme)

Derniers Articles